Vous êtes ici : UFR des sciences de la santé Simone VeilFRFormationÉtudes de santéLe diplôme de sage-femme

Le diplôme d'Etat de sage-femme

Informations générales

Discipline(s)
Médecine et santé
Durée des études
5
Crédits ECTS
300 ECTS
Composante(s)
UFR des sciences de la santé Simone Veil
Site(s) d'enseignement
Guyancourt (Saint-Quentin-en-Yvelines)
Formation diplômante
Formation initiale
Langue(s) d'enseignement
Français
Et après ?

Les sages-femmes sont des professionnels de santé qui exercent une profession médicale à compétences définies dans le domaine de la périnatalité. Cette profession médicale est régie par le code de la santé publique qui définit ses compétences au travers de la loi du 19 mai 1982, complétée par celle du 9 août 2004, celle du 22 juillet 2009 (loi HSPT).
Comme toutes les professions médicales, les sages-femmes ont l’obligation de s’inscrire au Conseil National de l’Ordre des Sages-femmes pour exercer.

Dans le cadre de ses missions et de ses compétences, la sage-femme assure la surveillance médicale des femmes dès la déclaration de grossesse jusqu’à l’accouchement.

Elle aide les parents dans le cadre de la parentalité à préparer la naissance et assure la surveillance médicale de la mère et du nouveau-né.
Elle réalise la consultation post-natale et peut effectuer la rééducation périnéo-sphinctérienne après un accouchement sans délai de temps.
De plus, la sage-femme prescrit la contraception et effectue le suivi gynécologique de prévention chez la femme en bonne santé tout au long de sa vie.
Elle peut également concourir aux activités de Procréation Médicalement Assistée.
Les sages-femmes ont un droit de prescription en relation avec leurs compétences professionnelles.

Le diplôme d'Etat conférant le grade de master est délivré par le Président de l'UVSQ. La durée des études est de 5 ans, l'année de PACES correspond à la 1ère année de licence.
La formation est dispensée au sein du Département de Maïeutique (ex Ecole de sages-femmes de Poissy) de l’UFR des Sciences de la Santé et à l’école de sages-femmes de Foch qui est conventionnée avec l’UVSQ via son UFR des sciences de la santé.

Le Département de Maïeutique accueille tous les ans, 35 étudiants conformément au Numérus Clausus (NC) défini annuellement par arrêté ministériel.
Seuls les étudiants classés en rang utile à l’issue du concours de PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) et issus des universités de Paris 7 (17 places) et UVSQ (18 places) sont inscrits au Département de Maïeutique.

L’école de sages-femmes de Foch accueille tous les ans, 28 étudiants conformément au Numérus Clausus (NC) défini annuellement par arrêté ministériel.
Seuls les étudiants classés en rang utile à l’issue du concours de PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) et issus des universités de Paris 5 (17 places) et Paris-Sud (11 places) sont inscrits à l’école de sages-femmes de Foch.

Les études
Elles sont composées de deux cycles :

  • Les 3 premières années (PACES/2/3) sont sanctionnées par un diplôme de formation générale en sciences maïeutique de 180 ECTS correspondant au grade licence.
  • Les 2 dernières années (4/5) permettent de valider les 120 ECTS de grade master.
    Dès l’obtention des 300 ECTS certifiant la validation de tous les enseignements théoriques et cliniques, comprenant également la soutenance d’un mémoire et l’obtention du certificat de synthèse clinique, l’étudiant est diplômé.
    La formation est organisée selon des périodes de cours et de stages distinctes. L’enseignement comporte :
  • Des UE théoriques (Sémiologie, Embryologie, Physiologie, Pathologie, Sciences humaines et sociales, Obstétrique, Néonatologie, Pédiatrie, Gynécologie, Santé génésique des femmes, AMP, Génétique, Diagnostic ante natal et médecine fœtale, Recherche…) ;
  • Des UE cliniques correspondant aux stages effectués au sein des différentes structures représentatives des différents modes d’exercice (hospitalier, libéral, territorial,…).
    Les étudiants qui le souhaitent peuvent débuter un double cursus organisé soit par l’école soit sur proposition de l’étudiant et en partenariat avec l’université.
    Tout au long des études, l’étudiant est formé par les sages-femmes enseignantes d’une part responsables de l’enseignement théorique et clinique et d’autre part par les professionnels cliniciens qui transmettent leur expertise clinique.
    Le choix des lieux de stage est effectué en fonction de parcours pédagogiques et des compétences à atteindre telles que décrites dans le référentiel métier et compétences sages-femmes.
Les qualités nécessaires
Comme pour toutes les professions de santé, avoir des qualités humaines est sans nul doute un avantage mais il faut aimer les responsabilités et pouvoir les assumer car les sages-femmes sont responsables de leurs actes.
Cette profession nécessite également une bonne santé physique, mentale, une capacité à gérer ses émotions, son stress, qui faciliteront l’acquisition des compétences.

Echanges internationaux

Mobilité et échanges internationaux

Une période d'études d'un semestre comprenant un ou plusieurs stages peut être réalisée au sein de l'Union Européenne ou dans un autre État dans le cadre d'un programme d'échange européen ou international.

La validation du stage est réservée à l'établissement d'accueil.

Conditions d'admission

Depuis la parution de la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 (J.O. n°15 du 18 janvier 2002), notamment l'article 70, toutes les écoles de sages - femmes recrutent par la PACES, concours commun à médecine / odontologie / sage - femme et pharmacie.

Le jury du concours de la PACES est seul compétent pour arrêter la liste de classement en rang utile permettant d'accéder aux quatres filières (Médecine, Pharmacie, Odontologie et Sage - femme) dans la limite de leur numerus clausus respectif.

Dépassement pour étrangers hors EEE : le numerus clausus attribué à l'école de Sages - Femmes s'intègre à ceux de Médecine et Odontologie pour définir la « barre » théorique du classement en rang utile au-dessus de laquelle tout étranger va entraîner un droit à dépassement sans pouvoir aller au-delà de 8 % par filière (arrêté du 25 janvier 2002).

Le choix des filières se fait sous la responsabilité du Directeur de l'UFR de Santé dans le respect de l'ordre de mérite établi par le Jury de concours PACES.

La liste des admis est transmise au Directeur du Département de Maïeutique et au Directeur de l'Ecole de Sages-Femmes.

> Consulter la circulaire du 14 mars 2012 relative aux modalités d'examen et de sélection des dossiers de candidature pour l'accès en 2e et 3e années des études de sage-femme


Inscription

> Consulter la rubrique inscription de l’UVSQ
Si vous êtes étudiant étranger, une page vous est dédiée.

Les étudiants sages-femmes du Département de Maïeutique de l'UFR des Sciences de la Santé Simone Veil règlent :
- des droits de scolarité,
- la sécurité sociale étudiante (sauf régimes spéciaux).

Les étudiants sages-femmes de l’Ecole de sages-femmes de Foch règlent :
- des fraits réduits à l'UVSQ qui leur donnent le statut d'étudiant,
- des droits de scolarité au Centre Hospitalier gestionnaire,
- la sécurité sociale étudiante (sauf régimes spéciaux).

• Les réorientations :

Les passerelles proposées dans les études médicales

Conformément aux arrêtés du 26/07/2010 et du 20/12/2010 (modifié annuellement) fixant les procédures d’admission en deuxième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutique ou de sage-femme, les étudiants qui regrettent leur choix ou désirent se réorienter en cours d’études vers une autre filière médicale, peuvent bénéficier des passerelles, sous réserve de remplir les conditions fixées par le législateur.
De même les étudiants titulaires de certains diplômes, peuvent déposer un dossier auprès de l’école ou l’université de leur choix avant le 31/03 de chaque année, selon les arrêtés du 20/12/10 organisant les procédures d’admission en 2ème ou 3ème année des études médicales.
Le nombre de places offertes est fixé par arrêté annuellement et s’ajoute au NC des écoles.

Contenu de la formation

Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques

La mutualisation des enseignements entre les filières de la première année commune aux études de santé est favorisée, elle concerne notamment les unités d'enseignement marquées d'un astérisque (*)

I - Unités d'enseignement du tronc commun

Santé, société, humanité

Objectifs généraux :
- Acquérir un socle de connaissances en psychologie, en droit et législation : poser le cadre règlementaire des droits du patient et de la protection sociale ;
- Favoriser l'émergence d'une réflexion éthique qui se poursuivra tout au long du cursus ;
- Acquérir des connaissances et développer des capacités de réflexion permettant l'accompagnement de la femme, du couple et de la famille en prenant en compte les différences socioculturelles ;
- Sensibiliser les parents aux repères de consommation alimentaire, élément constitutif fondamental de l'organisation psychologique et social des individus ;
- Savoir établir une relation d'écoute de qualité et délivrer une information claire et adaptée à la compréhension de la femme et de son environnement familial.

Principaux items :
Psychologie
- Bases de la psychologie, les différents courants théoriques ;
- Psychologie de la cellule familiale, de la naissance dont les situations de vulnérabilité ;
- Comportements alimentaires ;
- Communication humaine : techniques d'entretiens relatives aux situations cliniques particulières.

Anthropologie médicale
- Différentes sociétés face à l'hérédité, la maternité, la naissance, la parentalité.

Éthique
- Bases théoriques de l'éthique médicale, lois de bioéthique ;
- Situations cliniques particulières : aspects relatifs à la contraception, à la contraception d'urgence et à l'IVG médicamenteuse.

Droit et législation
- La protection sociale ;
- Législation du travail de la femme enceinte ;
- Actes d'état civil ;
- Législation professionnelle de la sage-femme ;
- Information et consentement.

Santé publique, démarche de recherche

L'enseignement en santé publique, démarche de recherche doit encourager la lecture de publications internationales, notamment en anglais.

Objectifs généraux :
- Acquérir les concepts et la démarche de recherche en santé publique et la maîtrise des outils de santé publique : prévention, éducation à la santé des populations ;
- Acquérir la rigueur méthodologique nécessaire à la démarche scientifique et à l'épistémologie ;
- Acquérir des connaissances en Santé publique prenant pour exemples l'hygiène individuelle et collective y compris alimentaire, les actions de prévention en gynécologie, en addictologie ;
- Acquérir des connaissances dans le domaine de la santé de l'enfant : promotion de l'allaitement, prévention de l'obésité infantile ;
- Acquérir des connaissances de base de prévention et gestion des risques, notion d'évènements porteurs de risques ;
- Valider la formation aux gestes d'urgence conformément à la réglementation en vigueur ;
- Acquérir des connaissances de base sur les principales méthodes épidémiologiques, à la démarche de recherche par la mise en œuvre d'une application concrète ;
- Valider la formation Certificat informatique et internet (C2i) ;
- Acquérir des connaissances en anglais correspondant au niveau B2 du Cadre européen commun de références des langues (CERCL) en vue de la validation du test international Toiec (Test of English for International Communication) avec 750 points ou plus.

Principaux items :
Santé publique
- Hygiène et prévention : individuelle, collective et hospitalière ;
- Les vigilances ;
- Actions de prévention dans le domaine de la santé de l'enfant ;
- Médecine préventive : contraception et maîtrise de la fertilité ;
- Formation aux gestes et soins d'urgence ;
- Pharmacodépendance, conduites addictives.

Démarche de recherche
- Épidémiologie clinique ;
- Statistiques : exercices d'application ;
- Principes méthodologiques de recherche en périnatalité ;
- Recherche documentaire ;
- Élaboration d'un travail de recherche en Santé publique ;
- Anglais.

C2i (niveau 1)

Sémiologie générale*

Objectifs généraux :
- Acquisition des connaissances de base facilitant l'abord et l'examen d'un sujet. Celles-ci devront permettre d'intégrer au mieux la sémantique médicale et la formation complémentaire au cours des stages hospitaliers ;
- Acquisition du raisonnement clinique : analyse du symptôme, prise en compte de la prévalence et de la gravité des maladies, interrogatoire et examen clinique orientés ;
- Acquisition de connaissances pour des prises de décision en situation d'incertitude ;
- Comprendre la signification des principaux marqueurs paracliniques (valeurs physiologiques et pathologiques) (à coordonner avec les enseignements intégrés) ;
- Connaître les principaux types de prélèvements analysés dans un laboratoire (à coordonner avec les enseignements intégrés).

Principaux items :
- Abord du sujet : la relation praticien-soigné ; les modalités et la conduite de l'interrogatoire et d'un examen complet systématique :

  • principales plaintes (savoir recueillir les informations sur une douleur, une altération de l'état général, etc.),
  • principaux signes cliniques : thèmes à traiter en coordination avec les enseignements des unités d'enseignement intégrées,
  • principaux signes paracliniques (biologie, imagerie) : thèmes à traiter en coordination avec les enseignements des unités d'enseignement intégrées ;
- Introduire les notions de dysfonctions en privilégiant le choix d'exemples les plus fréquents et/ou les plus démonstratifs et connaître leurs principaux moyens d'études ;
- Aspects physiopathologiques et bases pharmacologiques des traitements.


Tissu sanguin et système immunitaire*

Objectifs généraux :
Connaître les principaux aspects structuraux de ces tissus mais aussi la dynamique de fonctionnement de ces systèmes en abordant successivement :
- leur organisation générale (de la cellule souche à la cellule différenciée ayant un programme fonctionnel spécifique) ;
- les principaux mécanismes qui régulent leur homéostasie (à compléter d'exemples illustratifs de dysfonctionnements) ;
- les moyens d'études (valeurs normales et quelques exemples illustratifs de valeurs anormales).

Principaux items :
- Principales étapes de l'hématopoïèse médullaire (cellules souches, progéniteurs, lignée, maturation) avec quelques exemples de dysfonctions informatives (syndromes myélo ou lymphoprolifératif, etc.), les différentes cellules sanguines (voie sanguine, voie hémolymphatique) et étapes de domiciliation tissulaire ;
- Principales étapes de l'hémostase physiologique ;
- Les hématies : aspects structuraux et fonctionnels (le métabolisme de l'Héme, etc.) ;
- Les groupes sanguins ;
- Les granulocytes (neutrophile, basophile, éosinophile) aspects structuraux et fonctionnels (exemple d'anomalies) ;
- Les phagocytes mononucléés (monocyte - macrophage) : aspects structuraux et fonctionnels (exemple d'anomalies) ;
- Les mastocytes : aspects structuraux et fonctionnels (exemple d'anomalies) ;
- Structure et organisation générale du système immunitaire (histologie fonctionnelle, circulation et domiciliation des cellules de l'immunité, immunité locale et systémique, immunité muqueuse, etc.) ;
- Lymphocytes : origine et différenciation ; récepteurs de reconnaissance ; la notion de répertoire ;
- Mécanismes effecteurs de l'immunité innée et adaptative : l'inflammation et la réponse spécifique ; dynamique et régulation de la réponse immunitaire ;
- Système immunitaire en action :
  • Système immunitaire et infection,
  • Exemple de dysfonctions : auto-immunité, allergie, déficits immunitaires, allo-immunisation et compatibilité fœto-maternelle ;
- Les méthodes d'étude de l'hématopoïèse, de l'homéostasie des cellules sanguines (interprétation d'un médullogramme, d'un hémogramme) ;
- Principales méthodes d'immuno-analyse et d'immuno-phénotypage (valeurs de référence) ;
- Principaux éléments d'un bilan de l'immunité humorale et cellulaire.

Agents infectieux, hygiène*


Objectifs généraux :
- Connaître :
  • les principaux agents infectieux et les enjeux actuels en matière de santé publique,
  • les mécanismes essentiels impliqués dans la relation hôte-micro-organismes (avec ou sans pathogénicité induite),
  • les moyens d'étude d'une infection chez l'homme ;
- Connaître les bases fondamentales de l'épidémiologie, de la physiopathologie et du traitement des maladies infectieuses (bactéries, virus, champignons, parasites, agents transmissibles non conventionnels) ;
- Décrire les principales modalités d'interactions hôte-agents infectieux ;
- Développer les différents aspects épidémiologiques, sémiologiques (cliniques et biologiques), les outils diagnostics des maladies infectieuses des zones tempérées et tropicales ;
- Développer les bases fondamentales de l'utilisation des anti-infectieux.

Principaux items :
- Le monde des agents infectieux (incluant agents infectieux émergents et ré-émergents) ;
- Les maladies infectieuses de l'homme et dans le monde au XXIème siècle ;
- La multiplication des agents infectieux in vitro et in vivo ;
- La transmission des agents infectieux à l'hôte (réservoirs naturels de germes, flore commensale, etc.) et la prévention de celle-ci ;
- Le conflit agent pathogène-hôte (facteurs génétiques de sensibilité de l'hôte à l'infection, bases moléculaires du pouvoir pathogène des agents infectieux, etc.) et les stratégies de persistance des agents infectieux chez l'hôte ;
- Les moyens de détection d'un agent infectieux chez un hôte ;
- Épidémiologie des agents infectieux ;
- Le pouvoir pathogène des agents infectieux (agents modèles par appareil et par organe) :
  • Sémiologie de la présence de l'agent infectieux chez l'hôte,
- Lutte contre les agents infectieux ;
- Les bases de la thérapeutique (structure et mode d'action des antibiotiques, des antiviraux, des antiparasitaires, des antifongiques, mécanismes de résistance et effets indésirables) ;
- Les bases de la prévention de l'homme contre les agents infectieux (hygiène, vaccination).


Hormonologie - reproduction*

Objectifs généraux :
- Connaître l'organisation morphologique et fonctionnelle du système endocrinien et du système reproducteur en développant les bases anatomiques, physiologiques et biochimiques utiles à la compréhension des signes cliniques et paracliniques des affections endocriniennes et des maladies métaboliques.

Principaux items :
- Bases anatomiques, physiologiques et biochimiques histologie, embryologie du système endocrinien ;
- Biologie hormonologique - Physiologie séméiologie clinique et paraclinique (dont imagerie et séméiologie biologique) ;
- Bases pharmacologiques de traitement, bases pharmacologiques de la contraception ;
- Examen des systèmes endocrinien et reproducteur (signes fonctionnels, inspection, palpation, examen gynécologique, examen de la femme enceinte) ;
- Exemples de principales dysfonctions affectant une ou des composantes du système endocrinien et/ou reproducteur (testicules et ovaires, thyroïde et parathyroïde, surrénales, vulve vagin, col de l'utérus et annexes, seins) ou affectant le métabolisme (le diabète).

Génétique médicale*
Objectifs généraux :

- Connaître les bases essentielles de l'hérédité humaine ;
- Savoir appréhender l'influence du génome en pathologie humaine ;
- Permettre à l'étudiant d'acquérir les notions essentielles au diagnostic et à la prise en charge des patientes et/ou du fœtus ou nouveau-né atteints de maladies génétiques et de leur famille.

Principaux items :
- Introduction, chromosomes humains ;
- Anomalies des autosomes (trisomie 21) et des gonosomes ;
- Anomalies chromosomiques de structure et leurs mécanismes ;
- Bases moléculaires des modes de transmission héréditaire (hérédité : mode de transmission, hérédité multifactorielle (événements épigénétiques), notion de génétique formelle, notion de génétique des populations) ;
- Maladies de transmission monogénique : dominantes, récessives, liées au sexe ;
- Syndromes microdélétionnels et CGH-array ;
- Modes héréditaires mendéliens (dominant, récessif, lié à l'X) ;
- Hérédité multifactorielle ;
- Hérédité non traditionnelle : hérédité mitochondriale, empreinte génomique parentale, DUP ;
- Génétique moléculaire : diagnostic direct et indirect, techniques ;
- Génétique moléculaire : identification et conséqu;ences des mutations à propos de l'exemple de la mucoviscidose ;
- Mutations instables de l'ADN et syndrome de l'X fragile ;
- Diagnostic prénatal ;
- Oncogénétique : prédisposition au cancer ;
- Génétique prédictive et neurogénétique ;
- Maladies complexes : malformations, diabète, cancers, etc. ;
- Conseil génétique et calcul de risque en génétique ;
- Diagnostic anténatal et préimplantatoire ;
- Diagnostic présymptomatique et médecine prédictive ;
- Considérations éthiques, juridiques et psychologiques ;
- Perspectives thérapeutiques ;
- Techniques, méthodes d'exploration, dyschromosomies, transmissions ;
- Études de cas.

Appareil cardio-respiratoire

Objectifs généraux :
- Connaître l'organisation morphologique et fonctionnelle du système cardio-vasculaire ;
- Connaître l'organisation morphologique et fonctionnelle du système respiratoire ;
- Connaître les aspects physiopathologiques et bases pharmacologiques des traitements.

Principaux items :
- Bases anatomiques, physiologiques et biologiques ;
- Sémiologies clinique et paraclinique ;
- Exemples didactiques de dysfonctions ;
- Aspects physiologiques et bases pharmacologiques de traitement.

Système cardio-vasculaire
- Cœur : hémodynamique cardiovasculaire ;
- Réanimation circulatoire et pathologies cardio-vasculaire ;

Système respiratoire
- Réanimation respiratoire adulte ;
- Pathologies : pneumopathies bactériennes et virales, asthme et pathologies allergiques respiratoires, tuberculose, réanimation métabolique.

Rein et voies urinaires

Objectifs généraux :
- Connaître l'organisation morphologique et fonctionnelle du rein et des voies urinaires en développant les bases utiles à la compréhension des signes cliniques et para-cliniques ;
- Notions de dysfonctionnement en privilégiant le choix d'exemples les plus fréquents et/ou les plus démonstratifs et connaître leurs principaux moyens d'études ;
- Aspects physiopathologiques et bases pharmacologiques des traitements.

Principaux items :
- Bases anatomiques, physiologiques et biologiques ;
- Sémiologies clinique et paraclinique ;
- Exemples didactiques de dysfonctions : tubulopathies, glomérulopathies, néphrites interstielles, infections urinaires, lithiases urinaires, glomérulonéphrite, insuffisance rénale, greffes rénales ;
- Aspects physiologiques et bases pharmacologiques de traitement : filtration glomérulaire, système rénine-angiotensine-aldostérone, équilibre acido-basique, fonction endocrine du rein, miction et régulation.

Systèmes digestif, locomoteur, neurosensoriel, dermatologique

Objectifs généraux :
- Connaître l'organisation morphologique et fonctionnelle des appareils digestif, locomoteur, neurosensoriel et dermatologique.

Items pour chaque système :
- Bases anatomiques, physiologiques et biologiques ;
- Sémiologies clinique et paraclinique ;
- Aspects physiologiques et bases pharmacologiques de traitement.

Principaux items :
- Système locomoteur : orthopédie, traumatologie, rhumatologie ;
- Exemples didactiques de dysfonctions : ostéoporose, atteintes vertébrales (lombalgies, sciatalgies).

Ophtalmologie

Exemples didactiques de dysfonctions : myopie, décollement de rétine, cataracte, glaucome.

Dermatologie
Exemples didactiques de dysfonctions : eczéma, psoriasis, infections bactériennes superficielles, mélanome.

Système nerveux
Circulation du liquide céphalo-rachidien, arc réflexe, caractéristiques de la douleur et les somesthésies, équilibre et motricité, vigilance et sommeil.

Pathologies neurologiques
Exemples didactiques de dysfonctions : accidents vasculaires cérébraux, ischémiques et hémorragiques, épilepsies, sclérose en plaque, céphalées et vertiges, méningites, encéphalites.

Système digestif
- Digestion : particularités physiologiques de l'estomac, de l'intestin, du foie et du pancréas exocrine ;
- Exemples didactiques de dysfonctions : maladies inflammatoires du tube digestif (Crohn, rectocolite), pathologies anales (fissures, abcès et fistules, pathologies hémorroïdaires) ;
- Exemples didactiques de dysfonctions du foie, pancréas : hépatite virale, alcoolique, médicamenteuse, toxique, lithiase, pancréatite aiguë et chronique ;
- Exemples didactiques de dysfonctions gastro-entérologie ; œsophage, estomac,
- duodénum, intestin grêle et côlon.

Obstétrique, maïeutique

Objectifs généraux :
- Acquérir les connaissances nécessaires pour :
  • Diagnostiquer, déclarer et assurer le suivi médical de la femme enceinte,
  • Préparer, animer des séances de préparation à la naissance et à la parentalité,
  • Dépister les situations à risque médical, social, psychique,
  • Diagnostiquer la mise en travail, surveiller le déroulement du travail et pratiquer l'accouchement eutocique,
  • Prendre en charge l'accouchée et son nouveau-né,
  • Réaliser la consultation post-natale et assurer la consultation de planification,
  • Promouvoir l'allaitement et assurer son suivi,
  • Prévenir, informer, éduquer, notamment dans le domaine de la nutrition.
Principaux items :

Période embryonnaire : de la 4ème semaine à la 7ème semaine
Développement du fœtus


Étude clinique et paraclinique de la grossesse physiologique

- Modifications physiologiques de l'organisme maternel et l'utérus gravide ;
- Recommandations pour la pratique clinique : Hygiène de vie, surveillance clinique et paraclinique materno-fœtale, supplémentations de la grossesse.

Initiation à la préparation à la naissance et à la parentalité
- Historique, approche psychosociologique et corporelle de la naissance ;
- Méthodes dites « de préparation à la naissance » ;
- Accompagnement posturo-respiratoire du pré-per et post-partum ;
- Les séances : espace de paroles et d'échanges, temps d'informations et de prévention.

Étude du travail et de l'accouchement physiologique

- Déclenchement du travail ;
- Le travail ;
- Mécanique obstétricale (sommet) ;
- Le périnée ;
- L'accouchement ;
- Anesthésie et prise en charge de la douleur ;
- Les agents de l'anesthésie, les différentes techniques d'anesthésie : surveillance et complications ;
- Les différentes phases de l'anesthésie ;
- Alternatives à l'anesthésie pour la prise en charge de la douleur.

Étude des suites de couches physiologiques
- Surveillance médicale du post-partum ;
- Pharmacologie des suites de couches ;
- Physiologie de la lactation, allaitement et complications et accompagnement.
La consultation post-natale
- Examen clinique post-natal ;
- Choix de la contraception.

Gynécologie

Objectifs généraux :
- Acquérir des connaissances sur la réalisation de l'examen clinique gynécologique, les étapes de la vie génitale, de la puberté à la ménopause et la régulation des naissances répondant aux exigences de prévention et de prescription ;
- Acquérir les connaissances nécessaires pour :
  • Prévenir, informer, éduquer dans les domaines de la sexualité, de la fécondité et l'infertilité et des problèmes gynécologiques dont les infections sexuellement transmissibles,
  • Prévenir le risque de la grossesse chez les adolescentes,
  • Acquérir des connaissances sur les aspects physiopathologiques et les bases pharmacologiques des traitements.
Principaux items :

Les différentes périodes de la vie
- L'enfance, la puberté, l'adolescence, la période d'activité génitale, la ménopause, la post-ménopause.

Les infections sexuellement transmissibles
- Les infections génitales basses et hautes.

Pathologie de l'appareil génital
- Malformations de l'appareil génital ;
- Grands syndromes et pathologies en gynécologie.

Planification familiale

- Les aspects médico-psycho-socio-démographiques : histoire de la contraception, enjeux, paradoxes sociétaux ;
- Contraception : définition, textes législatifs, méthodes, observance, efficacité théorique et pratique, surveillance, interactions médicamenteuses ;
- La stérilisation féminine, la stérilisation masculine.

Puériculture, néonatalogie, pédiatrie

Objectifs généraux :
- Acquérir des connaissances fondamentales concernant la santé du nouveau-né, du nourrisson et de l'enfant ;
- Acquérir des connaissances nécessaires à la nutrition et à l'alimentation du nouveau-né et de l'enfant, notamment en vue de la prévention de l'obésité infantile ;
- Acquérir des connaissances nécessaires à la réalisation de l'examen clinique du nouveau-né, à la maîtrise de la surveillance et de la prise en charge du nouveau-né ;
- Acquérir des connaissances pour participer à la prise en charge des nouveau-nés présentant une pathologie ;
- Acquérir des connaissances sur les aspects physiopathologiques et les bases pharmacologiques des traitements.

Principaux items :

Généralités
- Introduction à la puériculture et à la pédiatrie ;
- Place de l'enfant dans la société : psychologie, sociologie ;
- Épidémiologie : définitions, aspect démographique ;
- Morbidité, mortalité.

La naissance : l'accueil du nouveau-né
- Adaptation à la vie extra-utérine, compétences sensorielles du nouveau-né, rythmes de vie et examen du nouveau-né à terme ou près du terme ;
- Traumatismes obstétricaux ;
- Examen et surveillance du nouveau-né en maternité, à domicile, dans les 30 premiers jours ;
- Examen de sortie ;
- Vaccinations, examens de santé, prévention, carnet de santé.

Alimentation du nouveau-né et de l'enfant
- Besoins qualitatifs et quantitatifs du nouveau-né ;
- Allaitement ;
- Alimentation artificielle ;
- Vitamines et compléments alimentaires, prévention du rachitisme ;
- Notions sur l'alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans ;
- Allergies alimentaires.

La douleur chez le nouveau-né
- Prévention, dépistage, scores d'évaluation, traitement, surveillance.

Différentes situations cliniques : intérêt et modalités de prise en charge
- Nouveau-né atteint d'une trisomie 21, nouveau-né ayant une malformation (fente labio-palatine) ;
- Infections néonatales, ictère, troubles digestifs : régurgitations, vomissements, ballonnement, retard d'émission du méconium, diarrhée, etc.

Le nouveau-né auprès de sa mère ou en unité pédiatrique en maternité

L'enfant hors du milieu familial
- Structures d'accueil de la petite enfance ;
- La protection maternelle et infantile ;
- Développement psychomoteur et socio-affectif de l'enfant jusqu'à 6 ans.

Apprentissages cliniques

La formation théorique est complétée par des activités d'apprentissage clinique permettant à l'étudiant d'appréhender la relation de soin. L'enjeu est d'acquérir les concepts et les principes nécessaires à l'étudiant pour la construction progressive des compétences professionnelles.

Sémiologie - Démarche clinique - Gestes techniques
Objectifs :
- Apprentissage de l'accueil des personnes soignées, des gestes techniques de soin, des relations avec le personnel soignant et de la vie d'un service hospitalier ;
- Apprentissage du raisonnement clinique.

Méthodes pédagogiques possibles

- Enseignement de simulations cliniques sur mannequin : mannequins, vidéos, jeux de rôle entre étudiants ;
- Enseignements dirigés de santé société humanité intégrés à cet enseignement sous la forme de jeux de rôles (relation patientes-nouveau-né / sage-femme).

Suivi prénatal
Objectifs :
- Apprendre à conduire une consultation prénatale ;
- Apprendre à organiser et animer une séance collective de préparation à la naissance et à la parentalité ;
- L'étudiant, en prépartum, doit apprendre à :
  • réaliser une anamnèse,
  • réaliser un examen clinique,
  • réaliser un examen gynéco-obstétrical,
  • pratiquer une échographie obstétricale,
  • organiser et planifier le suivi médical de la grossesse,
  • mettre en œuvre les principales techniques de travail corporel de préparation à la naissance (respiration, relaxation, etc.),
  • dépister les situations de vulnérabilité.
Suivi pernatal
Objectifs :
- Apprendre à diagnostiquer et suivre le travail, réaliser l'accouchement et surveiller ses suites ;
- Apprendre à pratiquer l'examen clinique de la mère et du nouveau-né ;
- En perpartum, l'étudiant doit apprendre à :
  • organiser l'environnement de la naissance pour créer un climat favorisant la physiologie et pour assurer une surveillance simultanée de la mère et de l'enfant,
  • s'adapter de façon permanente face au processus évolutif du travail et de l'accouchement,
  • pratiquer l'examen clinique obstétrical,
  • pratiquer une échographie obstétricale sur indication,
  • pratiquer et analyser les examens complémentaires nécessaires pour la mère, le fœtus ou le nouveau-né (pH, lactates, monitorages, etc.),
  • pratiquer les accouchements eutociques,
  • accueillir un nouveau-né eutrophe à terme,
  • pratiquer l'épisiotomie, à bon escient, et sa réfection immédiate ou celle de déchirures simples,
  • pratiquer la délivrance artificielle et la révision utérine.
Suivi postnatal
Objectifs :
- Apprendre à assurer un suivi mère-enfant dans les suites de couches jusqu'à la visite post-natale ;
- Apprendre à suivre et mettre en œuvre une contraception ;
- En postpartum, l'étudiant doit apprendre à :
  • réaliser l'examen pédiatrique,
  • réaliser l'examen clinique de l'accouchée,
  • prescrire, pratiquer et analyser les examens nécessaires au suivi d'une accouchée,
  • prévenir et corriger des troubles périnéo-sphinctériens,
  • accompagner l'allaitement maternel et artificiel et assurer son suivi,
  • prescrire une contraception.
II - Unités d'enseignement librement choisies et unités d'enseignement libres

Les unités d'enseignement librement choisies s'intègrent dans des parcours proposés par la structure en charge de la formation. Elles sont de trois types :
1) Des unités d'enseignement dont l'objectif est d'approfondir certaines des connaissances acquises dans le cadre du tronc commun.
2) Des unités d'enseignement de formation à la recherche. Ces unités d'enseignement s'inscrivent dans des parcours de masters habilités. Ces parcours qui représentent une réelle formation à la recherche permettent dans des conditions qui sont fixées par l'université l'accession à une deuxième année de master à orientation recherche. Ces parcours comprennent généralement deux unités d'enseignement et un stage de 4 à 8 semaines dans un laboratoire de recherche reconnu.
3) Des unités d'enseignement dans des disciplines non strictement médicales : droit de la santé, management, éthique et philosophie, informatique, économie de la santé, ingénierie de la santé, etc. Ces unités d'enseignement peuvent constituer un véritable parcours proposé par la structure en charge de la formation et constituer ainsi le début d'un double cursus qui sera poursuivi au cours de la formation au niveau master. Ils peuvent aussi permettre l'accession à la deuxième année de master à orientation professionnelle.

Les unités d'enseignement libres sont des unités d'enseignement dispensées par un établissement public d'enseignement supérieur. L'étudiant doit obtenir l'accord du responsable de la structure où il est inscrit.


Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques en vue de l’obtention du Diplôme d’État de Sage-Femme

Les titulaires du diplôme d'État de sage-femme exercent une profession médicale autonome à compétences définies et réglementées. Le référentiel de formation s'appuie sur le référentiel métier et compétences des sages-femmes.
Le programme de formation défini dans cette annexe permet le développement de ces compétences.

La formation permet l'acquisition de compétences et de connaissances pour :
1. Décider des actions adaptées au soutien, au maintien, et/ou à la restauration du processus physiologique de la maternité allant de la grossesse au post-partum ;
2. Accompagner la femme, le couple et la famille dans le vécu d'une situation ou d'un événement en cours ;
3. Ajuster ses actions dans une démarche éthique et dans le respect des règles juridiques et déontologiques en rapport avec le futur exercice professionnel ;
4. Réguler le rapport au temps et répondre à l'urgence et à ses exigences de délais, d'organisation et de priorités d'actions ;
5. Composer avec l'incertitude et l'inéluctable inhérents à son champ d'activités ;
6. Analyser, de façon pluriprofessionnelle, les causes systémiques des événements indésirables associés aux soins et participer à la prévention de ceux-ci lorsqu'ils sont évitables ;
7. S'engager dans la promotion et la prévention de la santé des femmes, des nouveau-nés et des familles ;
8. Organiser et gérer dans son environnement professionnel les ressources humaines, logistiques, financières et administratives mises à disposition ;
9. Communiquer efficacement dans un contexte pluriprofessionnel ;
10. S'engager dans une démarche de développement professionnel continu, comprenant la transmission de son art.

Afin de garantir l‘acquisition des compétences nécessaires à l'exercice de la profession de sage-femme, les recommandations suivantes peuvent orienter le choix des modalités pédagogiques et didactiques :
- Une approche par compétences et une pratique réflexive à l'aide de présentations et études de cas, d'analyses de pratiques, d'ateliers réflexifs sur la base de situations réelles ou fictives, d'ateliers de simulations cliniques et de retours d'expérience sur les périodes de formations cliniques ;
- Une approche intégrant des données factuelles (données probantes) au moyen de présentations et de revues de la littérature, d'analyses d'articles scientifiques dans le domaine de la maïeutique, de cours dispensés par des chercheurs ou doctorants ou construits sur la base de résultats de recherche et de bibliographies actualisées ;
- Un apprentissage autonome favorisé par une approche centrée sur les besoins de l'étudiant, l'utilisation des technologies appliquées à l'enseignement à distance, la conception et la présentation de travaux de recherche personnels ou collectifs ;
- Des cours magistraux, des enseignements dirigés et pratiques mutualisés permettant notamment aux étudiants des filières de la première année commune aux études de santé de se rencontrer et de travailler sur des thématiques communes des professions de santé ;
- Des pratiques d'encadrement ou d'évaluations formatives et personnalisées.

Les unités d'enseignement théorique
La formation théorique s'articule autour de trois axes qui se déclinent en regroupements thématiques pluridisciplinaires et permettent l'acquisition des compétences professionnelles.

Le premier axe regroupe les enseignements et dispositifs de formation qui concourent au développement de l'expertise professionnelle des sages-femmes concernant les actions de soutien, de maintien et/ou de restauration du processus physiologique de la maternité allant de la grossesse au post-partum et de la santé génésique des femmes. À l'issue de ces enseignements, le futur professionnel est capable :
- D'observer, diagnostiquer et définir une stratégie de prise en charge dans la limite du cadre légal et selon les normes et les niveaux de risques ;
- D'accéder à l'information utile au développement de son expertise clinique ;
- De prodiguer des conseils efficaces à la patiente et à sa famille concernant les soins, les aspects juridiques, ou l'éducation lors de situations périnatales spécifiques et/ou difficiles ;
- De répondre à l'urgence et à ses exigences de temps, d'organisation et de priorités d'actions ;
- De développer une réflexion avec ses pairs sur les spécificités de son champ professionnel pour dispenser des soins de qualité, ainsi qu'avec les autres professionnels de santé, en particulier les médecins, lors de prises en charge conjointes ou transférées, en particulier dans le cadre pathologique ;
- De développer une réflexion éthique sur les pratiques de soin.

Le deuxième axe regroupe les enseignements et dispositifs de formation concourant à l'acquisition de compétences en communication, en économie, en gestion et en management et forment les futurs professionnels à :
- Exercer ces compétences dans le champ de la promotion et de la prévention de la santé des femmes et des enfants, en apportant des informations claires et accessibles ;
- Promouvoir la collaboration interprofessionnelle et la coopération avec les autres acteurs de santé ;
- Développer des actions en partenariat avec d'autres professionnels de santé et acteurs sociaux ;
- Développer un esprit de concertation avec les différents professionnels et ses pairs ;
- Développer des compétences pour participer à l'encadrement et à l'évaluation des étudiants.

Le troisième axe regroupe les enseignements relatifs au développement professionnel et aux activités qui peuvent y être associées pour :
- Exercer son sens des responsabilités en vue de garantir la qualité des soins ;
- Développer une réflexion et un esprit critique par rapport aux pratiques professionnelles conduisant à l'actualisation des connaissances, à une pratique autonome basée sur l'évaluation des pratiques professionnelles et au développement professionnel continu ;
- Faire évoluer sa pratique professionnelle par l'acquisition de nouveaux savoirs scientifiques ;
- Participer à des travaux de recherche ;
- Développer des actions collectives (recherche, formation, évaluation, etc.) avec les partenaires institutionnels, économiques et industriels ;
- Participer à l'évaluation de l'activité médicale d'un secteur, de l'élaboration à l'analyse des données.

Ces enseignements se structurent en unités d'enseignement (UE) dans les domaines suivants :

Obstétrique, maïeutique, démarche clinique, diagnostic anténatal et médecine fœtale.

Objectifs généraux :
- Assurer la surveillance prénatale de la grossesse physiologique ;
- Assurer l'animation de séances de préparation à la naissance et à la parentalité ;
- Diagnostiquer et suivre le travail, réaliser l'accouchement et surveiller ses suites ;
- Dépister et participer à la prise en charge des patientes présentant des complications de la grossesse, de l'accouchement et des suites de couches ;
- Acquérir des connaissances permettant l'apprentissage de l'échographie obstétricale ;
- Acquérir les connaissances médicales, juridiques et éthiques sur le diagnostic anténatal et la médecine fœtale.

Principaux objectifs spécifiques en lien avec les compétences attendues :
- Conduire une consultation prénatale ;
- Mener un entretien prénatal précoce :
  • Objectifs de l'entretien prénatal précoce,
  • Les différents temps de l'entretien prénatal précoce ;
- Organiser et animer une séance collective de préparation à la naissance et à la parentalité :
  • Analyse des besoins,
  • Sélection des contenus et planification des séances,
  • Dynamique de groupe et techniques d'animation ;
- Dépister et participer à la prise en charge des pathologies obstétricales :
  • Raisonnement médical, démarche clinique,
  • Signes fonctionnels,
  • Signes physiques,
  • Pathologies spécifiques de la grossesse,
  • Pathologies et complications du travail, de l'expulsion et de la délivrance,
  • Pathologies des suites de couches ;
- Dépister et participer à la prise en charge des pathologies associées à la grossesse :
  • Influence des principales pathologies préexistantes sur l'état de grossesse,
  • Influence de la grossesse sur l'évolution des principales pathologies préexistantes,
  • Surveillance des pathologies médico-chirurgicales associées à la grossesse ;
- Participer à la prise en charge des urgences médicales rencontrées en obstétrique :
  • Arrêt cardio-respiratoire maternel,
  • États de choc,
  • Embolie amniotique,
  • Embolie pulmonaire,
  • Convulsions ;
- Réaliser la surveillance de situations spécifiques de la grossesse, du travail et de l'accouchement et des techniques obstétricales :
  • Maturation et déclenchement artificiel du travail,
  • Présentation du siège : voies d'accouchement, manœuvres obstétricales, complications,
  • Présentations dystociques : voies d'accouchement, manœuvres obstétricales, complications,
  • Grossesse gémellaire : différents types de surveillance, complications spécifiques, accouchement gémellaire, manœuvres obstétricales.
- Prescrire les échographies nécessaires à la surveillance de la grossesse et interpréter les comptes rendus ;
- Réaliser une échographie obstétricale de dépistage (vérification de la présentation, le bien-être fœtal et la localisation placentaire, etc.) :
  • Écho-anatomie normale et pathologique,
  • Doppler maternel et fœtal,
  • Anomalies échographiques des annexes ;
- Participer aux activités de diagnostic anténatal et de médecine fœtale :
  • . Marqueurs sériques,
  • . Prélèvements ovulaires, 
  • . Thérapeutiques anténatales, 
  • . Interruption médicale de grossesse,
  • . Bilan de synthèse : conseil génétique, fœtopathologie.
Néonatalogie - Pédiatrie

Objectifs généraux :
- Participer à la prise en charge d'un nouveau-né présentant une pathologie ;
- Acquérir les bases de la physiologie néonatale suffisantes sur :
  • L'adaptation à la vie extra-utérine du nouveau-né,
  • La physiologie de l'hypoxie néonatale,
  • L'algorithme de réanimation néonatale ;
- Participer à la prise en charge des urgences néonatales ;
- Assurer la surveillance, l'examen et la prise en charge du nouveau-né dans un cadre hospitalier et extrahospitalier.

Principaux objectifs spécifiques en lien avec les compétences attendues :
- Dépister et participer à la prise en charge des pathologies et urgences néonatales ;
  • Reconnaissance et identification des signes cliniques ;
  • Prématurité ;
  • Anomalies de la trophicité ;
  • Principales malformations ;
- Participer à la prise en charge des nouveau-nés affectés par une pathologie maternelle :
  • Influence des principales pathologies maternelles sur le nouveau-né,
. Surveillance et prises en charge spécifiques,
. Organisation des transferts ;
- Savoir accueillir un nouveau-né dans les suites d'un accouchement (à la maternité et hors maternité) ;
- Maîtriser les gestes techniques nécessaires à la réanimation néonatale ;
- Assurer efficacement la réanimation d'un nouveau-né et en fonction des situations particulières rencontrées (asphyxie, prématurité, gémellité, inhalation méconiale, malformations congénitales, etc.) ;
- Aspects éthiques.

Gynécologie - Santé génésique des femmes et assistance médicale à la procréation

Objectifs généraux :
- Informer et conduire une consultation de contraception ;
- Conduire une consultation péri-conceptionnelle ;
- Assurer le suivi gynécologique de prévention et connaître les enjeux de la lutte contre le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et les infections sexuellement transmissibles (IST) ;
- Acquérir des connaissances permettant l'apprentissage de la rééducation périnéale ;
- Réaliser une échographie gynécologique de dépistage ;
- Dépister et participer à la prise en charge des femmes présentant une ou des infections et pathologies gynécologiques ;
- Maîtriser les bonnes pratiques de dépistage des IST : indications, prise en charge du partenaire ;
- Pouvoir répondre aux demandes liées au désir d'enfant, à la contraception ou à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) ;
- Informer et participer à la prise en charge des femmes ayant recours à l'IVG ;
- Favoriser le dialogue autour de la sexualité et pouvoir répondre ou orienter en cas de plaintes ;
- Offrir un suivi de qualité adapté à la personne en favorisant les conditions d'expression et d'écoute ;
- Connaître le cadre législatif et réglementaire : organisation du dispositif de dépistage et de planification ;
- Acquérir les connaissances médicales, juridiques et éthiques sur l'assistance médicale à la procréation.

Principaux objectifs spécifiques en lien avec les compétences attendues :
- Mener une consultation de suivi gynécologique de prévention :
  • Les différents temps de la consultation gynécologique,
  • Analyse des principaux motifs de plaintes ;
  • Prescription des examens complémentaires de première intention,
  • Connaissance des médicaments utilisés en gynécologie inscrits dans les droits de prescription de la sage-femme ;
- Accompagner ou orienter les femmes dans les périodes pré, per et post-IVG :
  • Entretien pré-IVG analyse de l'échec de contraception,
  • Techniques d'IVG,
  • Surveillance et contraception post-IVG ;
- Dépister et participer à la prise en charge des pathologies gynécologiques :
  • Raisonnement médical, démarche clinique,
  • Reconnaissance et identification des signes cliniques,
  • Pathologies fonctionnelles et organiques des organes uro-génitaux et mammaires,
  • Bilan uro-dynamique ;
- Organiser et animer une séance collective d'information auprès d'adolescents sur la sexualité, la contraception et les infections sexuellement transmissibles :
  • Les spécificités de l'adolescence,
  • Sélection des contenus et méthodes d'animation ;
- Aborder la sexualité lors d'une consultation de contraception et de suivi gynécologique de prévention,
  • Aspects biopsychosociaux de la sexualité,
  • Principaux motifs de plaintes,
  • Éducation sexuelle ;
- Prévenir et dépister les violences faites aux femmes :
  • Épidémiologie des violences faites aux femmes,
  • Médecine légale et démarches de protection ;
- Participer aux activités d'assistance médicale à la procréation :
  • Infertilité et stérilité du couple : exploration, diagnostic, traitement,
  • Techniques d'assistance médicale à la procréation,
  • Législation,
  • Bioéthique.
Pharmacologie

Les compétences de la sage-femme en pharmacologie doivent être en lien avec son droit de prescription, l'autorisation à réaliser les examens cliniques et techniques prescrits par un médecin en cas de pathologie maternelle ou fœtale identifiée, et leur participation au traitement de toute patiente présentant une affection gynécologique, sous la direction d'un médecin.

Objectifs généraux :
L'enseignement de pharmacologie permet l'acquisition de connaissances générales de pharmacocinétique orientées vers la santé génésique de la femme, l'obstétrique, la néonatologie et la pédiatrie. Il doit permettre d'améliorer la qualité et la sécurité de la prescription et de l'optimiser sur le plan économique.

Principaux objectifs spécifiques en lien avec les capacités attendues :
- Connaître et/ou approfondir les bases pharmacologiques des traitements pour chaque pathologie et chaque prévention abordée ;
- Connaître les propriétés pharmacocinétiques des médicaments chez la femme enceinte, le nouveau-né ;
- Connaître les critères de choix d'un médicament pour optimiser un traitement médicamenteux et éviter les accidents iatrogènes ;
- Connaître les bonnes pratiques des prescriptions médicamenteuses ;
- Connaître les éléments de la surveillance thérapeutique médicamenteuse ;
- Appréhender la variabilité de la réponse thérapeutique : notion de terrain, associations médicamenteuses ;
- Connaître les outils d'aide à la prescription, à l'évaluation de l'observance d'un traitement ;
- Connaître les prescriptions de thérapeutiques non médicamenteuses.

Le contenu de cette UE de pharmacologie peut être enseigné de manière transversale dans certaines UE (obstétrique, pédiatrie, santé génésique des femmes, etc.). Cette UE fera l'objet d'une évaluation.

Santé publique

L'enseignement de Santé publique tient compte de la place de la sage-femme dans le système de santé. Il est orienté vers la prévention et l'éducation.

Objectifs généraux :
- Prévenir, informer, éduquer dans les domaines de la maïeutique, de l'obstétrique, de la gynécologie et de la néonatalogie ;
- Dépister les situations à risque médical, psychologique et social ;
- Participer à un réseau de soins.

Principaux objectifs spécifiques en lien avec les capacités attendues :
- Connaître l'organisation des systèmes de santé en Europe ;
- Connaître la situation périnatale en France ;
- Connaître les différentes structures de soins (hospitalières, extra-hospitalières, psychiatriques) ;
- Connaître les grands programmes de prévention et de dépistage en périnatalité (dépistages néonatals, dépistage des cancers de la femme, vaccinations, etc.) ;
- Connaître les démarches éducatives liées aux pathologies rencontrées en périnatalité ;
- Connaître les grandes menaces sanitaires ;
- Connaître et participer à la gestion du risque ;
- Connaître l'évaluation du fardeau des maladies dans les populations :
  • épidémiologie descriptive,
  • apport des registres de pathologie,
  • fréquence des principaux groupes de pathologie,
  • principes de l'intervention en santé publique.
Le contenu de cette unité d'enseignement peut être enseigné de façon transversale dans certaines unités d'enseignement, notamment dans le cadre des enseignements relatifs à l'obstétrique, la pédiatrie, la santé génésique des femmes, etc.
L'unité d'enseignement de santé publique fera l'objet d'une évaluation.

Sciences humaines et sociales - Droit, économie, management et langue étrangère

Objectifs généraux :
- Développer une réflexivité sur ses pratiques et son développement professionnels ;
- Approfondir ses connaissances sur la psychologie et les affections psychopathologiques du nourrisson et de l'enfant afin de dépister des situations de vulnérabilité et d'orienter la femme ou le couple dans le réseau de périnatalité ;
- Acquérir les connaissances nécessaires au dépistage, à l'orientation et à la participation de la prise en charge des femmes présentant des troubles psychopathologiques et psychiatriques ;
- Connaître les bases légales et les priorités de la politique de santé régissant le système de santé français et de protection sociale, ainsi que les principes de son pilotage et ses limites ;
- Connaître les dimensions organisationnelles des professions, l'organisation du travail, les collaborations interprofessionnelles, la gestion et l'administration ;
- Acquérir des connaissances sur l'organisation territoriale du système de santé et des soins (coopérations, contractualisations, etc.) ;
- Acquérir ou approfondir des connaissances de base en économie de la santé ;
- Approfondir ses compétences en langue étrangère.

Principaux objectifs spécifiques en lien avec les capacités attendues :
- Dépister et participer à la prise en charge des troubles psychologiques et psychiatriques :
  • Troubles de la personnalité,
  • Pathologies psychiatriques maternelles,
  • Psychopathologie du nourrisson et de l'enfant ;
- Mettre en œuvre les dispositions législatives et réglementaires liées à la périnatalité et adapter sa pratique en fonction des textes en vigueur et de leurs évolutions :
  • Dispositions législatives et réglementaires liées à la périnatalité et à la protection des personnes vulnérables,
  • Législation professionnelle,
  • Participer à la réflexion éthique sur les pratiques de soin,
  • S'informer et participer aux évolutions de la réflexion bioéthique ;
- Encadrer une équipe soignante et travailler en collaboration :
  • Rapports hiérarchiques et contractuels,
  • Gestion et management d'une équipe,
  • Délégation et coordination,
  • Anticipation et gestion des conflits,
  • Conduite de projet,
  • Coordination des projets,
  • Gestion des risques.
- Participer à l'encadrement et à l'évaluation des étudiants :
  • Pédagogie de stages : organisation, diagnostic éducatif, modèle de rôle et supervision clinique,
  • Évaluation des apprentissages ;
- Rechercher en permanence la qualité et la sécurité des soins dans son exercice professionnel ;
- Connaître les dispositions législatives et réglementaires en matière de qualité et de sécurité des soins ;
- Connaître les recommandations et outils de bonnes pratiques ;
- Contribuer au développement d'une culture de sécurité ;
- Communiquer efficacement pour améliorer la sécurité des soins ;
- Analyser les causes systémiques des événements indésirables associés aux soins et participer à la prévention conjointe de ceux-ci lorsqu'ils sont &

Physique et applications

Semestres 4, 5 et 6

Biochimie et Biologie Moléculaire

Biologie et Biologie Moléculaire

Physique et applications

Semestre 4

Semestre 1

Maths-info

EEA-Informatique

Semestre 1

EEA-Informatique

EEA

Physique-Chimie

Maths-info

Physique-Mathématiques

Métiers d'Europe

Semestre 2

Semestre 2

  • Semestre 2

Semestre 2

Semestre 2

Semestre 4

Semestre 2

Semestre 1

Maths-info

Semestre 2

Physique et applications

EEA-Informatique

Biologie et Biologie Moléculaire

Semestre 4

Physique et applications

Semestre 2

Semestre 2

  • Semestre 2

Physique-Mathématiques

Physique-Chimie

Semestre 1

Maths-info

EEA

Biochimie et Biologie Moléculaire

Semestres 4, 5 et 6

Semestre 2

Semestre 2

Semestre 4

EEA-Informatique

Métiers d'Europe

Stages

Modalités de stage
Les compétences spécifiques et transversales s'acquièrent au travers de stages cliniques réalisés en établissement de santé et en milieu extrahospitalier : exercice libéral, centre de protection maternelle et infantile (PMI), etc.
Les stages concernent les périodes pré, per-natales d'une part, et d'autre part, les périodes postnatales, le suivi gynécologique et la planification familiale.
La répartition peut s'établir selon le tableau ci-dessous :
1 ECTS de stage équivaut à 30 heures.
La part des stages hors établissements de santé doit être conséquente afin de faciliter l'approche centrée sur le parcours de soin des femmes et des couples mères-enfants.
Des stages en espace territorial et en ambulatoire sont obligatoires. Ils préparent les étudiants à un exercice libéral ou en PMI et à la surveillance nécessaire dans le cadre extrahospitalier.
Un stage de longue durée à temps plein (intégré ou pré professionnel) représentant 24 ECTS est organisé. Le choix du terrain de stage est lié au projet professionnel et au nombre d'actes réalisés par l'étudiant à la fin de la 1ère année du deuxième cycle des études en sciences maïeutiques.

Validation de stages
La formation clinique est fondamentale dans le développement des compétences des sages-femmes. Les compétences cliniques sont évaluées par l'équipe pédagogique et/ou les professionnels de terrain.
Le raisonnement et la démarche clinique réflexive, les connaissances scientifiques, la prévention et l'éducation pour la santé, la posture éthique sont évaluées dans chaque situation rencontrée par l'étudiant.
La validation des stages tient compte de l'assiduité de l'étudiant et de l'acquisition des compétences spécifiques et transversales du référentiel métier et compétences des sages-femmes.
Un entretien de mi-stage est recommandé pour s'assurer que les objectifs de stage pourront être atteints et éventuellement proposer des réajustements.
Le carnet de stage permet à l'étudiant d'autoréguler son apprentissage.
L'analyse réflexive mise en œuvre par l'étudiant seul ou accompagné, contribue à l'évaluation de ses acquisitions.

Coordination entre l'équipe pédagogique et les encadrants sur les lieux de stages

Le temps de formation clinique doit être utilisé de façon efficiente, impliquant une vigilance particulière à l'égard de la qualité du terrain de stage, de l'accueil et de l'encadrement des stagiaires.
L'équipe pédagogique s'assure de la concordance entre le terrain de stage et les objectifs pédagogiques et personnels de chaque étudiant.
L'équipe pédagogique entretient le lien avec les équipes d'encadrement sur le lieu de stage. Elle favorise la formation des professionnels référents de stage. Elle met en place l'évaluation des lieux de stage par les étudiants.

Coopération interprofessionnelle
Afin de développer l'efficacité de la communication et de la coopération interprofessionnelle indispensable à la qualité et à la sécurité des soins, il est souhaitable de favoriser la mise en commun des travaux sur les lieux de stage entre les étudiants des différentes filières médicales et paramédicales.

Perspectives professionnelles

• Perspectives professionnelles :
Métiers de la santé, professions libérales, fonction publique hospitalière, secteur privé de la Santé.

Quelques chiffres à retenir sur les modes d’exercice:

  • 27116 sages femmes en exercices en 2014 en France
  • 70% exercent dans les hôpitaux publics dans tous les secteurs (salle de naissance, consultations, suites de couches…) en clinique privée.
  • 16% exercent en libéral.
  • 8% exercent en centre de PMI, de planification et d’éducation familiale.
• La rémunération :
Le salaire mensuel brut d’une sage-femme à l’hôpital est d’environ 1 980€ en début de carrière et de 3 820 € en fin de carrière.
En 2008, le revenu mensuel moyen des sages-femmes libérales est estimé à 2 426 €.

• Le développement professionnel continu (DPC) :
Le DPC rendu obligatoire pour toutes les professions de santé, permettra à chaque sage-femme, entre autres, d’approfondir ses connaissances par le biais de la formation continue et/ou de suivre des formations proposées par l’université et sanctionnées par des diplômes type (DIU/DU/MASTER/DOCTORAT…).
L’acquisition de diplômes complémentaires (DIU Acupuncture, DIU Échographie,..) permettra d’exercer ces compétences dans le cadre d’un exercice professionnel.

Adresses et coordonnées

Le département de Maïeutique (ex école de sages-femmes de Poissy) :

UFR des Sciences de la Santé Simone Veil
2 avenue de la Source de la Bièvre
78180 Montigny-le-Bretonneux

Directrice :
Madame Christine Etchemendigaray
Tél. : 01 70 42 93 10
christine.etchemendigaray@uvsq.fr

L'Ecole de sages-femmes de Foch :

Hôpital Foch
40 rue Worth - BP 36 - 92151 Suresnes Cedex

Directrice :
Madame Elisabeth Viseux-Wahl
e.viseux-wahl@hopital-foch.org
Tél. : 01 46 25 25 34

Service de la Scolarité :

Inscriptions, organisations des examens, relevés de notes, bourses.

Pour l'école de sages-femmes de Foch
Madame Rosemonde Ouraghi-Sene
r.sene@hopital-foch.org
Tél. : 01 46 25 25 34

Madame Sophia Abid
s.abid@hopital-foch.com
Tél. : 01 46 25 25 34

Pour le département de Maïeutique
:
Madame Alizée Cordoba (Saliva)
alizee.saliva@uvsq.fr
Tél. : 01 70 42 93 10

Monsieur Romain Doulle
romain.doulle@uvsq.fr
Tél. : 01 70 42 93 11

Gestionnaire Stages, enseignements cliniques et heures complémentaires
Madame Camille Doridot
COordonnée

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 16h30